Abords du cimetière

Avant son annulation par le Tribunal Administratif,  le PLU 2010 annulé avait dû prendre en compte les remarques de l’Etat en ne maintenant, en constructibilité, qu’un seul immeuble le long de l’allée du Château. Mais la mairie n’avait pas renoncé à l’urbanisation complète de cette zone, puisqu’elle s’était contentée de placer en 2AU (urbanisation future) le reste du terrain. De telles constructions à cet endroit, outre qu’elles compromettraient une future extension du cimetière, porteraient une atteinte grave à cette zone patrimoniale entre le château de Voltaire et la rue de Gex, essentiellement composée de maisons du XVIIIe siècle. Le futur PLU devrait donc abandonner toute constructibilité sur ces terrains.

Sur insistance de l’Etat, la mairie a renoncé à la plupart des immeubles (sauf au bord de l’allée du Château) et à la route. Avec l’annulation du PLU 2010, cette question n’est plus d’immédiate actualité mais pourrait bien revenir bientôt dans le PLU qui se prépare…

Courrier des lecteurs adressé à ‘Ferney dans la rue’

Ferney-Voltaire, le 1er mai 2010

CONCERNE : le PLU vu de la rue de Gex et … du Château

Dans une lettre que l’ensemble des copropriétaires du Carré des Muses, 15, rue de Gex, adressons au Commissaire-enquêteur (voir pièce jointe), nous nous insurgeons contre l’idée d’implanter 110 logements entre l’Allée du Château, le cimetière, le temple protestant et les jardins des maisons traditionnelles de la rue de Gex. Cette zone de verdure bordée d’arbres séculaires dans le périmètre du Château doit absolument être préservée.

Nous vous remercions d’avoir fait de ce projet l’objet du premier chapitre des commentaires de ‘Ferney dans la rue’ qui viennent de paraître sur votre site web. Nous abondons donc dans votre sens. Une nouvelle brochure magnifiquement illustrée, éditée par les Editions du Patrimoine, Centre des Monuments Nationaux a été lancée ces jours-ci pour les visiteurs au Château. L’iconographie de cette publication comporte des plans et illustrations de l’époque de Voltaire. Nous pouvons imaginer combien les futurs visiteurs amoureux du patrimoine pourraient être surpris et choqués de voir cette zone livrée aux promoteurs et à un vaste ensemble immobilier avec le trafic concomitant de véhicules de toutes sortes.

Livrons plutôt l’Allée du Château aux piétons comme de précédentes municipalités l’ont proposé en déplaçant la route de Moëns de quelques dizaines de mètres au nord. Cherchons d’autres moyens d’intérêt public de mettre en valeur dans le sens du calme et de la verdure les terrains visés par le PLU, y compris, comme vous le proposez, une éventuelle extension du cimetière. Préservons à tout prix les magnifiques rangées d’arbres.

Dans une lettre adressée le 13 avril 2006 à l’Architecte des Bâtiments de France au sujet du château et des terrains attenants, l’actuel maire de Ferney-Voltaire, M. François Meylan, alors président de l’association ‘Ferney-à-venir’ a critiqué « le développement anarchique de la cité, notamment dans des secteurs protégés tels que le Château de Voltaire. » « Pour autant, » a-t-il continué « la Mairie de Ferney-Voltaire a déjà pris, et s’apprête encore à prendre, des décisions dont les conséquences négatives seront irréversibles pour la protection de ce haut lieu du siècle de Lumières, connu du monde entier ».

Bien entendu à l’époque M. Meylan visait l’autorisation de construire la résidence où nous habitons. Reconnaissons que il a contribué à ce que cette résidence, par son architecture de style traditionnel, soit en harmonie avec le caractère et l’alignement des maisons de la rue de Gex, qu’il soit vu de la rue ou du … château. Nous l’en remercions. Notre maire doit se souvenir de ces propres paroles. Sa soif du développement doit s’arrêter la où « la protection de ce haut lieu du siècle des Lumières » commence.

George Gordon-Lennox 15, rue de Gex, Ferney-Voltaire

Ci-dessous, le document adressé au Commissaire-enquêteur

Le Carré des Muses
15 rue de Gex
01210 Ferney-Voltaire
le 30 avril 2010

A Monsieur Tournier, Commissaire-enquêteur

Monsieur,

Dans le cadre de l’enquête concernant le nouveau PLU de Ferney-Voltaire, les sous-signés copropriétaires du Carré des Muses, 15 rue de Gex, tiennent à vous présenter leurs observations concernant le projet d’aménagement du secteur 1AUe, secteur du Château.

1- Préservation du caractère spécifique du périmètre historique du Château de Voltaire. L’implantation de dizaines de logements dans le périmètre immédiat du château va totalement à l’encontre de cet objectif. Les espaces verts existant, l’Allée du château et ses alignements d’arbres voltairiens doivent être préservés dans leur simple cadre de verdure.

2- Évolution des besoins en transport.
Il existe déjà une problématique du stationnement et de la circulation dans ce secteur. Les parents des élèves et les cars scolaires de l’école Saint-Vincent et les visiteurs du Château parquent leurs véhicules sur la voie étroite de l’Allée du château et sur la rue de Gex, déjà soumises à une forte circulation. Toute nouvelle implantation de logements ne fera que multiplier ces inconvénients.

3- Préservation de la qualité de vie du quartier et de la ville.
La densification de l’urbanisation et l’accroissement de la population, avec les nouvelles infrastructures qu’ils nécessiteront, nous semblent disproportionnés pour notre ville. Nous refusons que notre commune sacrifie des espaces verts dans cette optique. Ceci pour satisfaire, en grande partie, les besoins d’une catégorie d’habitants qui travailleront en Suisse voisine, alors que les réglementations suisses sont plus restrictives sur le déclassement de leurs espaces verts pour y construire des logements.

Nous tenons à vous dire que nous restons ouverts à toute initiative concernant le périmètre du Château qui tienne compte des observations ci-dessus et qui favoriserait sa mise en valeur.

Les copropriétaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.