ZAC Ferney-Genève

DSC04649Si elle se réalise, la future ZAC Ferney-Genève portera un coup irrémédiable à l’équilibre et à la physionomie de Ferney. Certes, elle prévoit la restructuration du quartier commercial de la Poterie (ce qui n’est pas un luxe…) mais la Communauté de Communes, responsable du projet (sous un faux-nez nommé Terrinnov) n’a pas l’intention de débourser un kopek et, du coup, pour pouvoir transformer la Poterie, elle va devoir se faire un beau paquet d’euros en expropriant puis revendant plusieurs dizaines d’hectares des plus beaux prés de Ferney, à Paimboeuf et Très-la-Grange. 2500 logements au moins et un gros mensonge: la promesse de création de 3000 à 4500 emplois. Chiche !

Comme dans tous les coups fourrés infligés à notre cité – et à tant d’autres aux quatre coins de la France – la procédure a institué une « enquête publique » jusqu’au 18 mars. Quelles que soient les observations des citoyens, les conclusions du commissaire sont déjà connues: un savant mélange de « oui mais » et de « mais oui » dont les décideurs ne tiendront finalement aucun compte.

Les observations de « Ferney dans la rue » subiront évidemment le même sort que les autres: la poubelle. Et ensuite ? Devrons-nous attaquer l’ensemble du projet devant les tribunaux ou vaudra-t-il mieux concentrer nos efforts – et les sommes récoltées auprès de nos membres – pour contester plus tard, lors des permis de construire successifs, les atteintes les plus criantes (hauteur et densité des immeubles, voies d’accès, atteintes à l’environnement) ?

Réunion ce mardi 15 mars à 17h (salle des Préaux, à côté de la mairie). Pour les plus curieux, nous nous trouverons précédemment dans la salle du rez-de chaussée de la mairie, à proximité du dossier d’enquête, dès 15h. Qu’on se le dise !

Une réflexion au sujet de « ZAC Ferney-Genève »

  1. À tout hasard je signale la FRAPNA qui s’intéresse en particulier à la protection des zones humides et de l’environnement. La FRAPNA à un siège à Bourg en Bresse. Il me semble que Paimboeuf qui coasse au printemps pourrait répondre à cette particularité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.