A Ferney, des associations anticipent la délocalisation d’entreprises genevoises

Suite à la votation de dimanche, des habitants demandent un moratoire sur le Plan local d’urbanisme qui prévoit la construction de 2500 logements

Image d'archive: rue piétonne de Ferney-Voltaire où des associations s’inquiètent des conséquences pour leur commune de l’acceptation de l’initiative «contre une immigration de masse».

Les associations d’habitants «Vivre à Ferney» et «Ferney dans la rue» s’inquiètent des conséquences pour leur commune de l’acceptation de l’initiative «contre une immigration de masse». Mardi, elles ont demandé un moratoire sur l’approbation du Plan local d’urbanisme (PLU), soit le schéma des futures constructions sur le territoire communal. «Les prévisions démographiques prises en compte dans le PLU ne correspondent désormais plus à aucune réalité», expliquent-elles dans un courrier adressé au maire.

Lire la suite et les commentaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.